Un géologue égyptien fait des remarques sur le 5ème remplissage du Grand barrage éthiopien – Egypte

LE CAIRE – 23 juin 2024 : le géologue Abbas Sharaky a estimé en début de semaine que la paroi médiane du Grand barrage de la Renaissance éthiopienne (GERD) serait surélevée de 625 mètres à 640 mètres, et que la quantité maximale du cinquième remplissage serait de 23 milliards de cubes. mètres, portant le total du réservoir à 64 milliards de mètres cubes contre 41 milliards de mètres cubes.

Sharaky a donné un aperçu des quatre derniers remplissages, qui commençaient habituellement début juillet – de chaque année à partir de 2020 – en tandem avec le début de la saison des pluies.

Dans le premier cas, la hauteur du mur était de 565 mètres et la quantité était d'environ cinq milliards de mètres cubes. Dans le second, la hauteur était de 576 mètres et la quantité était de trois milliards de mètres cubes. Dans le troisième, la hauteur était de 600 mètres et la quantité était de neuf milliards de mètres cubes. Dans le quatrième, la hauteur était inférieure à 625 mètres et la quantité était de 24 milliards de mètres cubes.

Le géologue a souligné sur son compte Facebook qu'il serait inutile de remplir le réservoir à ce point si les 11 turbines restantes n'étaient pas installées, car dans un cas comme dans l'autre, l'eau serait libérée. Or, s’il n’y avait que les deux turbines actuelles, la grande quantité d’eau réservée ne ferait que mettre à rude épreuve le corps du barrage principal et celui du barrage en selle, sans produire la quantité d’électricité prévue.

L'expert a également noté une différence cette année puisque l'eau dépassant la capacité du réservoir ne passera plus seulement au-dessus de la paroi médiane, car elle sera surélevée, donnant pour la première fois un contrôle total du processus de remplissage.

Ainsi, l’eau réservée sera libérée par les deux écluses supérieures (300 millions de mètres cubes par jour), deux écluses inférieures (150 millions de mètres cubes par jour) et deux turbines (50 millions de mètres cubes par jour) avant la saison des pluies. Il a ajouté que si 23 milliards de mètres cubes étaient retenus cette année, cela pourrait être le dernier remplissage du barrage.

Les constructions du barrage Grand Renaissance ont débuté le 2 avril 2011 pour un coût de 4,8 milliards de dollars. Il a été construit par la société italienne de construction et d'ingénierie Salini Impergilo. Le barrage est situé sur le Nil Bleu avec une capacité de réservoir prévue de 74 milliards de mètres cubes et devrait produire jusqu'à 6 000 mégawatts d'électricité.

Cependant, on estime qu'il ne produira que 3 000 mégawatts, car le nombre de turbines à installer a été réduit à 13 turbines contre 16. D'autre part, l'Égypte a mis en garde contre les actes unilatéraux de l'Éthiopie pour leur impact néfaste sur son pays. une part annuelle de l'eau de 55,5 milliards de mètres cubes, en particulier pendant les périodes de sécheresse et de sécheresse prolongée, ce qui appelle à un accord juridiquement contraignant sur le remplissage et l'exploitation du barrage.

Avatar de Hervé Joly