Le ministre égyptien des Affaires étrangères appelle au rôle des BRICS pour rendre l'économie mondiale plus inclusive pour les pays en développement – Egypte

LE CAIRE – 10 juin 2024 : le ministre des Affaires étrangères Sameh Shokry a assisté lundi à la réunion des ministres des Affaires étrangères des BRICS à Nijni Novgorod en Russie, prononçant un discours lors d'une session sur le renforcement de la coopération entre les États membres ainsi que la position du bloc sur les affaires internationales, et un autre à une session sur le cadre de collaboration avec les États non membres.

Le ministre a exprimé la joie de l'Égypte de sa première représentation en tant qu'État membre des BRICS. Il a abordé la crise de la bande de Gaza parmi d'autres conflits armés en cours, condamnant les opérations militaires israéliennes aléatoires qui ont coûté la vie à des dizaines de milliers de civils innocents et provoqué des destructions et une instabilité à grande échelle au Moyen-Orient.

Le ministre Shokry a souligné la position égyptienne qui prône un cessez-le-feu immédiat, la protection des civils, une livraison suffisante de l'aide et la création d'un État palestinien aux frontières du 4 juin 1967, ayant pour capitale Jérusalem-Est. Il a également affirmé le rejet du pays aux tentatives de déplacement du peuple palestinien.

En ce qui concerne les BRICS, le ministre a souligné que la récente expansion du bloc a renforcé sa capacité à représenter les pays en développement dans cette période critique. Sur ce front, il a présenté les priorités et les attentes de l'Égypte, affirmant que les BRICS devraient continuer d'appeler à une gouvernance économique mondiale plus inclusive pour les pays en développement. Cela s’ajoute au soutien au financement du développement, à l’encouragement des banques multilatérales à accorder des prêts à taux réduit aux États en développement et au soutien des accords commerciaux régionaux dans le sud.

Le ministre Shokry a également exhorté à réformer la structure de la dette mondiale de manière à permettre aux pays à faible revenu et à revenu intermédiaire d'investir dans leurs ressources humaines et leurs infrastructures, notant que le transfert de technologie vers les pays en développement et le renforcement des capacités étaient indispensables.

Le ministre des Affaires étrangères a déclaré que l'utilisation croissante des monnaies nationales dans les transactions entre les États membres des BRICS jouerait un rôle majeur dans l'amélioration de la résilience de leurs économies. Dans ce contexte, il a souligné l'importance de la nouvelle banque de développement affiliée aux BRICS dans le financement des entreprises dans les secteurs de l'énergie, de la sécurité alimentaire et des transports.

Avatar de Hervé Joly