Muhammad, le Sceau des Prophètes (VIII) – Nigéria

LE mois de Shaaban (le huitième mois de l'année lunaire) de la deuxième année de l'Hégire (la migration du Prophète de La Mecque à Médine avec d'autres musulmans fidèles) était la période enregistrée pendant laquelle Allah (SWT) a imposé le jeûne aux musulmans en le mois de Ramadan comme l'un des piliers de l'Islam. Le Prophète (SAW) avait observé la Sunna du jeûne de trois jours par mois, comme c'était la tradition des premiers prophètes d'Allah (SWT). Cette tradition des premiers prophètes est soulignée dans le Coran avec les directives populaires d'Allah (SWT) dans Al-Baqarah, Coran 2 : 183. La Zakat (l'aumône obligatoire offerte aux pauvres de la Oumma par les riches) a également été ordonnée par Allah (SWT) la même année, comme l'un des piliers de l'Islam.

Pendant ce temps, la grande bataille de Badr prenait de l'ampleur au moment même où le Prophète (SAW), avec ses partisans, avait décidé de bloquer les infidèles de Quraish à La Mecque qui exerçaient leur commerce à Sham en route vers Médine. Dans l’autre camp, les infidèles de Quraish à La Mecque étaient déterminés à se débarrasser du Prophète (SAW) afin de mettre un terme à la propagation de l’Islam, en particulier dans les endroits en dehors de La Mecque, y compris à Médine. Ils ont utilisé tous les profits et autres ressources pour saboter l’Islam et les fidèles disciples du Prophète (SAW).

Afin de contrecarrer les infidèles de Quraish, la Oumma musulmane de Médine, dirigée par le Prophète (SAW), dans sa sagesse, a choisi de confisquer leurs marchandises. Ces actes ont fait beaucoup de ravages contre les infidèles. La bataille de Badr a éclaté afin de mettre fin aux tourments physiques et mentaux incessants auxquels les infidèles de La Mecque soumettaient les disciples du Prophète (SAW) à l'intérieur et à l'extérieur de la Mecque. Lorsqu'il fut confirmé que les infidèles Quraish avaient terminé leur commerce à Sham et étaient sur le point de reprendre leur voyage de retour en direction d'Al-Madinah, le Prophète (SAW) prit sur lui d'appeler tous les hommes autour de lui à le rejoindre pour lancer une embuscade contre les ennemis de l'Islam. Ce jour était le troisième jour du Ramadan et le tout premier jeûne du Ramadan exigé du Prophète (SAW) par Allah (SWT). Le Prophète (SAW) a choisi de diriger la campagne, et la bataille s'est transformée en Ghazwah (une bataille sainte dans la cause d'Allah composée d'une grande unité militaire avec le Prophète (SAW) lui-même à la tête de l'armée). Il a demandé à Abdul-Lahi ibn Maktumi de garder la maison.

Au total, 613 hommes musulmans ont marché vers le champ de bataille, Mash'ab ibn Umaer Al-Abdariyy tenant le drapeau blanc au premier rang pour les musulmans. Après avoir été informé de l'évolution de la situation, Abu Sufyan, qui était le chef des délégués commerciaux à Sham, a envoyé des émissaires aux Quraish à La Mecque. Le message confirmait le fait que le Prophète (SAW) allait physiquement poursuivre la bataille. Ils étaient sûrs que toutes les marchandises leur appartenant seraient confisquées. Pour cette raison, tous les hommes, jeunes et vieux, se portèrent volontaires pour combattre dans la grande bataille de Badr. Ils décidèrent de récupérer toutes les marchandises saisies par les musulmans à Médine. Ce fut seulement Abu Lahabi ibn Hisham qui demanda à As ibn Hisham ibn Mugirah de mener la bataille en son nom. Un certain Quraish, Umayyah ibn Khalaf, a insisté sur le fait qu'il ne les suivrait pas dans le voyage pour la grande bataille de Badr. Il a affirmé qu'on lui avait dit depuis longtemps lors d'une conversation que le Prophète (SAW) avait eu avec Saad ibn Muadh qu'il serait tué, bien que le « où » et le « comment » n'aient pas été mentionnés dans la conversation. Umayyah fut tellement effrayé par cette révélation qu'il jura de ne pas s'approcher d'une bataille avec le Prophète (SAW). Cependant, Abu Jahli lui parla de manière convaincante et Umayyah partit également avec les autres infidèles Quraish à la bataille. Comme prévu, Omayyah n’a pas survécu à la grande bataille de Badr.

La force de l’armée des infidèles de Quraish de La Mecque était écrasante. L'armée comptait 950 hommes, 700 chameaux et 100 chevaux. Mais le Prophète (SAW) n'avait aucune idée de ce qui allait lui arriver de la part des ennemis. C'est après une longue attente en attendant les marchands de Quraish de Sham avec leurs biens et marchandises que le Prophète (SAW) dut envoyer une équipe d'espions. C’est alors que le Prophète (SAW) réalisa qu’il devait élaborer une stratégie plus approfondie et engager ses partisans dans des consultations beaucoup plus approfondies. Au cours des entretiens, le Prophète (SAW) a révélé à ses partisans qu'Allah (SWT) avait fait preuve de grâce envers la cause des fidèles musulmans lors de la grande bataille de Badr. Certains disciples ont demandé au Prophète (SAW) pourquoi il avait choisi de ne pas préparer leur esprit à l'avance pour la grande bataille. Ils ont affirmé qu’ils auraient été prêts au combat avant de descendre à Badr. Ils affirmèrent que tout ce qu'ils préparaient était de se lancer dans la confiscation des marchandises des infidèles Quraish, et non de s'engager dans une bataille d'ailleurs. Cependant, l'un des fidèles, Miqdad ibn Aswad, a rassuré le Prophète (SAW) au nom des autres fidèles sur leur résolution de ne pas céder.

Il poursuivit en disant : « Ô Messager d'Allah ! Avancez sur nous, conduisez-nous, car nous vous suivons fermement derrière vous. Nous ne tomberons jamais dans l'infidélité dans laquelle les Israélites sont tombés contre leur prophète, Moïse, avec leurs paroles : lorsqu'ils ont dit : Ô Moïse (Moïse) ! Nous n’y entrerons jamais tant qu’ils y seront. Alors, allez vous et votre Seigneur et combattez-vous tous les deux, nous sommes assis ici. Coran 5:24.

Miqdad ibn Aswad a ensuite fait le vœu : « Ô Messager d'Allah ! C'est toi et Allah qui dois nous conduire dans la bataille, nous venons derrière toi avec notre grande foi intacte dans la cause de la bataille, même si toi, le messager d'Allah, tu nous demandes de marcher contre la ville de La Mecque pour Allah, nous ferons ce qu'il faut. que. » Le Prophète (SAW) était tellement ému. Il a prié avec enthousiasme pour Miqdad ibn Aswad.

Lire aussi : La hausse du taux d'inflation aggravera le niveau de faim – membre représentant d'Okafor

Avatar de Abedi Bakari