Mouvement Fatah : l’Égypte fait entendre la voix des Palestiniens à la CIJ – Egypte

LE CAIRE – 21 février 2024 : Le Mouvement Fatah a salué le discours de l’Égypte devant la Cour internationale de Justice (CIJ), soulignant que l’Égypte a élevé la voix palestinienne de la vérité devant la Cour.

Le porte-parole du Fatah, Abdel-Fattah Doleh, a déclaré dans des déclarations à la chaîne d’information Al Qahera que les États-Unis fournissent un soutien illimité à Israël pour tuer des milliers de Palestiniens, soulignant que la position de Washington aux côtés de l’occupation israélienne affaiblit la position américaine sur le plan international.

Il a souligné que le moment était venu de mettre fin à l’occupation israélienne et de reconnaître le droit du peuple palestinien à l’autodétermination.

L’Égypte a participé à la troisième journée d’audiences publiques à la Cour internationale de Justice (CIJ) concernant l’occupation israélienne du territoire palestinien, y compris Jérusalem-Est.

Le mémoire de l’Égypte pour la procédure affirme l’illégitimité de l’occupation israélienne, qui viole le droit humanitaire international depuis 75 ans.

Il a souligné les politiques israéliennes illégitimes d’annexion, d’expulsion et de déplacement du peuple palestinien, qui violent le droit international.

Le mémorandum soulevait des objections à d’autres politiques israéliennes qui violent de manière flagrante les lois internationales humanitaires et relatives aux droits de l’homme, notamment la persécution et la discrimination raciale.

Cinquante-deux États et trois organisations internationales participent à la procédure orale, dont l’Arabie saoudite, les Émirats arabes unis, l’Irak, l’Algérie, le Koweït, la Jordanie, le Liban, la Libye, Oman, le Qatar, le Soudan, la Tunisie, l’Organisation de la coopération islamique ( OCI) et la Ligue arabe.

Les États-Unis, la Turquie, la Russie, le Canada, la Chine et l’Iran y participent également.

Les États européens participant aux auditions comprennent les Pays-Bas, la Belgique, la France, l’Irlande, la Norvège, le Royaume-Uni, la Slovénie, la Suisse, la Hongrie, l’Espagne et le Luxembourg.

Plusieurs pays africains non arabes, dont l’Afrique du Sud, les Comores, la Gambie, la Namibie et la Zambie, y participent également, aux côtés de l’Union africaine.

Il y a également une participation significative de pays d’Amérique du Sud, notamment du Brésil, de la Bolivie, du Chili, de la Colombie, de Cuba et de la Guyane.

Lors des audiences de la CIJ lundi, les représentants palestiniens ont appelé à déclarer illégale l’occupation israélienne de la Palestine, dans le but de parvenir à une solution à deux États et à une paix durable.

En janvier, la CIJ a ordonné à Israël de prendre toutes les mesures nécessaires pour prévenir les actes de génocide dans la bande de Gaza, qui est soumise à des attaques israéliennes incessantes depuis le 7 octobre, selon une affaire distincte intentée par l’Afrique du Sud.

L’Égypte plaide en faveur de la mise en œuvre d’une solution à deux États pour mettre fin au conflit palestino-israélien et établir un État palestinien indépendant.

Avatar de Hervé Joly