Le résultat du sondage Oyo LG reflète la volonté du peuple — Gbolarumi – Nigéria

Dans cette interview accordée à ADEWALE OSHODI, un chef du Parti démocratique du peuple (PDP) dans l'État d'Oyo et ancien gouverneur adjoint de l'État, Alhaji Hazeem Gbolarumi, explique pourquoi il ne soutient pas la défection d'un parti à l'autre, et la récente élection du gouvernement local terminée dans l'État.

Récemment, plusieurs hommes politiques de premier plan ont quitté le Parti démocratique du peuple (PDP) pour rejoindre d’autres partis. Qu’avez-vous à dire à ce sujet ?

Je ne crois vraiment pas à la défection ; pourquoi quelqu’un quitterait-il un parti qui l’a fait et passerait-il à un autre ? Vous découvrirez que la plupart de ceux qui ont fait défection vers d’autres partis ont en premier lieu bénéficié de leur parti d’origine ; leurs partis leur ont attribué des postes et peut-être que lorsqu'ils n'obtiennent plus ce qu'ils veulent, ils font défection. Cela ne fait que montrer de l’égocentrisme ; ils ne sont pas les seuls dans ce parti, alors pourquoi devraient-ils faire défection alors qu’ils n’obtiennent pas ce qu’ils veulent ? Cela signifie qu’ils se battent uniquement pour leur propre bénéfice et non pour les personnes qu’ils sont censés servir. Je peux vous dire qu'environ 40 pour cent de leurs partisans ne font pas défection avec eux vers les nouveaux partis. Si vous n'avez pas bénéficié d'un parti, c'est une tout autre chose, mais si vous avez été membre de la Chambre des représentants, membre du Sénat ou gouverneur, ou si vous avez bénéficié d'une autre manière et que vous avez rejoint un autre parti parce que vous êtes ne pas obtenir ce que vous voulez sur une question particulière, alors ce n'est que de l'égoïsme.

Pouvez-vous dire que c’est la raison pour laquelle vous n’avez jamais fait défection vers un autre parti depuis le début de votre carrière politique ?

Pourquoi vais-je passer à un autre parti alors que j’ai bénéficié de nombreux partis, le PDP ? J'ai été gouverneur adjoint de l'État et j'ai bénéficié du parti de plusieurs autres manières. Comme je l'ai dit plus tôt, je ne comprends pas pourquoi les gens se tournent vers d'autres partis après avoir bénéficié d'un parti ; la plupart avaient occupé des postes politiques élevés et lorsqu'ils constatent qu'un nouveau contexte ne les favorise pas, ils changent de parti. C’est le moment idéal pour rester et encadrer la jeune génération sur la façon dont la politique se joue. Nous ne devrions pas être égocentriques lorsque nous ne sommes pas seuls dans le parti.

Comment décririez-vous les récentes élections locales dans l’État d’Oyo ?

Les résultats reflètent la volonté du peuple. Je ne pense pas que quiconque voterait pour le All Progressives Congress (APC), un parti anti-peuple. Pendant l'élection, je suis allé à mon isoloir et j'ai vu un représentant de l'APC et je lui ai demandé quels bénéfices il avait du parti, il riait ; il avait l'air hagard et je suis sûr qu'il n'avait jamais bénéficié du parti, alors je me demande pourquoi il soutenait le parti. Je lui ai posé des questions sur son parcours scolaire et il a répondu qu'il était diplômé, je lui ai demandé où il travaillait et il a répondu qu'il était au chômage, alors je lui ai dit de rejoindre PDP pour de meilleures opportunités. Cette élection reflétait donc la volonté du peuple de l’État. La vérité est qu’il n’est pas possible aux gens de voter pour l’APC, à en juger par les performances du PDP. Regardez également vers quoi l’APC a transformé le pays.

Vous êtes en politique depuis longtemps, quelles sont vos convictions sur la politique ?

Je crois qu'il faut utiliser son temps pour servir Dieu et l'humanité. Tout ce que je fais en politique est pour le bénéfice de mes semblables. Comme je l'ai dit plus tôt, je crois en Dieu et si je crois en Dieu, alors je devrais utiliser mes ressources et tout ce que j'ai au profit des autres. Un jour, nous retournerons tous à Dieu, alors quelle est l’essence de tout acquérir pour mon seul bénéfice ? Dans ma maison, par exemple, j'ai des enfants qui sont adoptés et je suis heureux de voir la joie sur leurs visages, sachant qu'avec le soutien nécessaire, ils ont un avenir et la société s'en portera meilleure. Donc, tout ce que je fais en politique est pour le bien de l’humanité ; pour rendre la société meilleure. Si c’est pour acquérir de l’argent, combien de maisons dois-je construire pour être content ? De combien ai-je besoin sur mon compte pour être satisfait ? Si vous croyez en Dieu et savez que Dieu vous a placé dans une position, alors vous réaliserez que votre but est d'utiliser cette opportunité pour soutenir ceux qui n'ont pas cette opportunité. Lorsque nos dirigeants politiques en prendront conscience, le pays ira mieux.

Il y a de nombreuses personnes vivant dans votre maison, dont vous vous occupez également et parrainez leur éducation, avez-vous appris cela de votre mentor, feu Alhaji Lamidi Adedibu ?

Baba Adedibu était un homme très généreux qui utilisait ses ressources pour soutenir les plus défavorisés de la société. J'étais proche de lui et si je devais commencer à évoquer ses qualités, nous ne partirons pas d'ici aujourd'hui. C'était un homme qui se souciait vraiment des autres, non pas à cause de la politique, mais il avait cette nature qui voulait que les gens s'épanouissent. C’est la raison pour laquelle il a soutenu de nombreuses personnes dans différentes positions politiques et a utilisé son influence pour en faire des gens. J'ai certainement beaucoup appris de lui et je peux dire que j'ai certains de ses attributs, car si nos comportements étaient opposés, nous n'aurions pas eu cette relation père-fils fluide pendant des années.

A LIRE AUSSI : [VIDEO]: Permettez aux membres de l'église de fréquenter gratuitement les écoles du Rédempteur, exhorte Lege à Adeboye

Avatar de Abedi Bakari