La Tanzanie se tourne vers l'IA et la robotique – Tanzanie

DODOMA : Le ministre de l'Information, de la Communication et des Technologies de l'information, Nape Nnautye, a présenté son plan de dépenses de 180,9 milliards pour l'exercice 2024/25, qui met l'accent sur la construction d'un laboratoire d'intelligence artificielle (IA) et l'utilisation de la robotique.

En déposant jeudi le budget pour approbation par les législateurs à l'Assemblée nationale à Dodoma, M. Nape a déclaré que sur le montant demandé, un total de 38,9 milliards/- est alloué aux dépenses récurrentes, dont 28 milliards/- sont destinés aux salaires et les 13 milliards restants. /- pour d'autres dépenses.

En outre, il a mentionné qu'un total de 142 milliards/- sont réservés aux projets de développement, dont 116 milliards/- proviennent de fonds locaux et 28 milliards/- de sources externes.

Décrivant les principaux domaines prioritaires qui devraient être mis en œuvre par le ministère au cours de l'année 2024/25, il a souligné la connexion de l'infrastructure nationale à haut débit des TIC avec les agences de sécurité et de défense, la construction de centres de stockage de données à Dodoma et à Zanzibar, et la connexion de l'épine dorsale nationale du haut débit TIC vers le pays voisin du Congo.

Il a également mentionné d'autres priorités telles que la fourniture de services de communication dans 70 zones stratégiques, la connexion de l'infrastructure nationale à large bande des TIC à 40 districts et la révision de la loi sur la sécurité Internet de 2012 pour l'aligner sur les normes actuelles, en veillant à ce qu'elle comprenne des dispositions pour protéger les enfants contre les connexions en ligne. la violence ainsi que le terrorisme en ligne.

Cependant, le ministre a déclaré qu'au cours du prochain exercice 2024/25, le ministère prévoit de collecter un total de 1,7 milliard de shillings provenant des ventes de services liés à l'infrastructure nationale à large bande des TIC, des abonnements aux journaux, des cotisations annuelles des journaux et des cartes d'identité des journalistes. , et d'autres moyens.

Avatar de Abedi Bakari