Kalu et l'émir de Bauchi discutent des pourparlers de paix entre le Nord et le Sud – Nigéria

Le vice-président de la Chambre des représentants, l'honorable Benjamin Kalu, a salué une proposition visant à renforcer la collaboration entre les régions du nord et du sud en matière de paix et d'unité du pays.

Kalu a exprimé sa volonté de collaborer lors d'une visite de l'émir de Bauchi, Alhaji (Dr.) Rilwanu Suleiman Adamu à son bureau privé à Abuja.

S'exprimant par l'intermédiaire de son interprète, l'honorable Ibrahim Bala, ancien membre de l'Assemblée de l'État de Bauchi, l'émir a déclaré qu'ils avaient entendu parler du projet de paix dans le sud-est (PISE-P) initié par le vice-président et avaient décidé de s'identifier à cette initiative.

Proposant un projet similaire entre le nord et le sud pour aider à approfondir leurs relations mutuelles, Alhaji Adamu a également fait allusion au vice-président d'une conférence de paix imminente et a également demandé sa participation.

Il a déclaré : « À Bauchi, nous utilisons un type de système que nous appelons gouvernance communautaire. Nous devons utiliser la gouvernance communautaire pour instaurer la paix. La gouvernance communautaire est un sujet très vaste, vous pouvez vous pencher sur la question et voir comment vous pouvez l’intégrer à votre projet.

« Il s’attaque à de nombreux problèmes, car il faut travailler avec les gens. L’engagement communautaire est très important.

« Son Altesse est là, il est prêt à rallier les institutions traditionnelles du Nord pour faire partie de ce projet.

« Nous voulons des actions. Récemment, Son Altesse a lancé une fondation dans son émirat. Son défunt père a lancé la fondation dans le but d'élever les habitants de l'État de Bauchi jusqu'au niveau du doctorat.

« Nous voulons commencer à donner du pouvoir aux habitants des villages afin qu’ils puissent exceller dans la société. Nous aimerions utiliser cette plateforme pour nouer des liens avec les personnalités éminentes de cette fondation afin que nous puissions organiser une conférence de paix à Bauchi, à laquelle tous les émirs seront présents.

« Son Altesse souhaite vraiment voir la paix entre le Nord et le Sud. Il faut qu’il y ait une sorte d’accord de paix entre le Nord et le Sud ».

Dans son discours, le vice-président a salué la proposition, appelant au rétablissement d'un partenariat solide entre les différentes régions du pays.

Kalu, ravi de la visite de l'émir, a déclaré que la beauté du Nigéria réside dans sa diversité.

« Aucune région ne vit en vase clos. Nous étions mieux lotis lorsque notre partenariat avec d’autres régions du pays était solide. Lorsque le Nord se sentait en sécurité dans le Sud-Est et que nous nous sentions en sécurité dans le Nord, c’était mieux. Et c’est le désir profond de mon cœur et du cœur d’autres nationalistes de combler ce fossé. Et le Nord n’aurait pas pu envoyer quelqu’un de mieux que cet homme qui a montré par l’exemple que la paix reste une tâche possible dans sa région.

« Regardez Bauchi. C'est calme, peu importe les problèmes qui surviennent à cause de gens comme lui autour du roi et du gouverneur, qui mettent en œuvre ce qu'il vient de décrire : la gouvernance communautaire et l'extension de la main de la fraternité pour que nous puissions établir des partenariats et restaurer la dignité de nos relations entre le nord et le sud sont des choses qui méritent d'être saluées et imitées.

« Et je veux vous dire que c’est ce que nous allons rechercher. Cette poignée de main à travers le Niger. Il n’y a pas de poignée de main suffisante à travers le Niger. Et certains d’entre nous ont dit non. Nous sommes des Nigérians dans la beauté de sa diversité. C’est ce qui fait de nous des Nigérians. Si vous faites de nous seulement des Igbos, nous n’en profiterons pas. Si nous vous voyons seulement comme des gens du Nord, vous n’en profiterez pas.

« Notre beauté en tant que nation se trouve dans les couleurs qui entourent notre variété, notre diversité, nos différentes langues, nos différentes religions. C’est ce qui fait de nous ce que nous sommes dans ce pays. Et nous voulons que cela soit restauré. Ce n’est pas un désavantage, c’est un avantage. Nous devons donc tirer parti de cet avantage en tant que nation puissante. Je suis donc heureux que la dignité soit sur le point d’être restaurée. Et vous n’avez pas arrêté de présenter votre programme.

« Vous avez continué en parlant du plan d’action ; de la conférence de paix dans le nord, réunissant en particulier le sud-est et le nord-est, en examinant la première phase, car nous avons la phase un, la phase deux, la phase trois, cette première phase est le sud-est, venez au nord-est pour dialoguer et créer un accord de paix.

« À la fin de cet engagement, sommes-nous prêts à le faire en tant qu'agents de paix, en tant qu'ambassadeurs de la paix, en tant que disciples de la paix ? C'est ce à quoi nous aspirerons, car lorsque les habitants du Nord se déplaçaient librement et faisaient leurs affaires dans le Sud-Est, nos entreprises prospéraient.

« Je suis heureux d’entendre qu’il est prêt à coordonner les efforts d’autres dirigeants traditionnels du Nord. J’ai beaucoup de respect pour l’institution traditionnelle et je crois aussi qu’elle est la solution à nos différents problèmes. »

LISEZ AUSSI CES MEILLEURES HISTOIRES DE Tribune nigériane

Avatar de Abedi Bakari