ANC TG va craquer sur les salaires gonflés, les frais de voyage et les dépenses inutiles – Afrique du Sud

Ramokgopa a déclaré que la réduction des dépenses inutiles était en tête de son ordre du jour après avoir repris le sac à main du parti, affirmant qu’elle prévoyait de faire craquer le fouet pour mettre de l’ordre dans les finances du parti.

Les membres de l’ANC de l’État libre manifestent au siège du parti Luthuli House à Johannesburg le 19 octobre 2020. Photo : Xanderleigh Dookey/EWN

BLOEMFONTEIN – Le trésorier général (TG) du Congrès national africain (ANC), Gwen Ramokgopa, a déclaré que le parti prévoyait de réduire sa masse salariale gonflée alors qu’il se bat avec des coffres presque vides.

Alors que les hauts fonctionnaires gagnent de gros chèques, les membres du personnel seraient restés sans salaire pendant des mois.

Ramokgopa s’exprimait en marge de la journée annuelle du golf de l’ANC à Bloemfontein vendredi.

Elle a déclaré que la réduction des dépenses inutiles était en tête de son ordre du jour après avoir repris la bourse du parti, affirmant qu’elle prévoyait de faire craquer le fouet pour mettre de l’ordre dans les finances du parti.

Cela comprend la réduction des salaires gonflés des hauts fonctionnaires, ainsi que la réduction des frais de déplacement des membres du comité exécutif national (NEC).

Bien que le parti n’ait pas été en mesure de payer systématiquement les membres du personnel à partir de 2019, l’ANC accuse la loi de 2020 sur le financement des partis politiques de la crise de trésorerie.

La révision de la loi sur le financement des partis politiques n’est pas une question de manque de transparence : ANC

Ramokgopa a réitéré les appels à un financement supplémentaire pour les partis politiques au Parlement, ajoutant que le parti intensifierait également les appels à modifier la loi.

« Beaucoup d’entreprises disent qu’elles veulent contribuer, mais le plafond est là. »

L’allocation budgétaire pour les partis politiques au Parlement s’élève à 342 millions de rands, suite à une augmentation de 30 % du budget de cette année.

Ramokgopa a déclaré que l’ANC avait besoin de plus d’argent pour aider à préparer les élections générales de 2024.

Avatar de Slimane Berhanu