Abiola et Sowore offrent la panacée aux défis multidimensionnels de la nation – Nigéria

Les candidats présidentiels du Parti de la rédemption du peuple (PRP) et de l’Alliance d’action, Kola Abiola et Omoyele Sowore, ont analysé et offert la panacée à une myriade de problèmes auxquels la nation est confrontée, en particulier des cas signalés d’insécurité et de défis économiques et politiques.

Ils ont fait cette observation lors d’une conférence présidentielle organisée par le Forum des parties prenantes du développement du sud-ouest, qui s’est tenue mardi au Jogor Center, à Ibadan.

Alors qu’Abiola a décrit l’action de certaines personnes appelant à la sécession, Sowore a dénoncé le manque d’unité au sein de la race Yoruba.

Abiola a déclaré que l’action de certaines sections du pays faisant campagne pour des nations séparées est inconstitutionnelle et équivaut également à une trahison.

Il a déclaré que s’il était élu comme prochain président de la République fédérale du Nigéria le 25 février 2023, il résisterait à toute action d’individus ou de groupes de personnes qui pourrait menacer l’existence corporative du pays en tant que nation.

Il a promis de transformer le pays pour le bien de tous les Nigérians, quelle que soit leur tribu ou leur religion.

Blâmant le défi persistant de la sécurité sur un mauvais leadership, Abiola a déclaré que le Nigeria avait besoin d’un nouvel ensemble de dirigeants qui ont à cœur l’intérêt des masses.

Il a toutefois exhorté les électeurs éligibles, en particulier les femmes, à ne pas hypothéquer l’avenir de leurs enfants lors des prochaines élections.

« Le Nigeria a besoin d’un nouvel ensemble de dirigeants. Et seules les masses peuvent changer ce récit. Ne vendez pas vos votes à cause de N2,000. Ne vendez pas votre vote à cause de deux kongos de riz. Votez pour le bon candidat et c’est pourquoi je sollicite vos votes maintenant afin de rendre la gloire perdue de ce grand pays.

« Nous ne pouvons plus nous déplacer librement à cause de l’insécurité, à cause des enlèvements et des vols à main armée ; et c’est pourquoi nous devons revenir à des services de police communautaires où chacun saura ce qui se passe dans ses domaines respectifs. Je ne permettrai rien qui puisse affecter l’unité de ce pays. Je vais sévir contre les sessionnistes parce que leur action est inconstitutionnelle et équivaut à une trahison », a-t-il déclaré.

Dans son discours, le candidat présidentiel d’Action Alliance, Omoyele Sowore a attribué ce qu’il a décrit comme un retard de la race yoruba à la désunion au sein de la direction.

La plupart des dirigeants sont devenus bâtards en travaillant contre feu Obafemi Awolowo et feu Moshood Abiola pour qu’ils deviennent président du Nigeria.

Il a rappelé les meilleures réalisations de feu Awolowo, notamment dans les domaines de l’éducation, de la santé et du logement, notant que de nombreux dirigeants ne sont pas aptes à diriger les affaires.

« De nombreux Nigérians à l’étranger ne sont prêts à rentrer chez eux que si le Nigeria s’améliore. Nous avons des gens qui peuvent reconstruire le pays, mais ils ne sont pas contents de rentrer chez eux. Le Nigeria, en tant que pays, a des défis en matière d’électricité, de sécurité et d’énormes crises et si l’on n’y prend garde, les défis peuvent devenir complexes. Il expliqua.

Il a donc conseillé aux Nigérians de ne pas voter pour des personnes qui ne sont pas prêtes à travailler pour le développement du pays mais uniquement intéressées par leurs propres gains égoïstes.

Avatar de Abedi Bakari