2023: CAN n’a pas de candidat présidentiel préféré – Président NBC – Nigéria

Le président de la Convention baptiste nigériane (NBC), le révérend Israel Akanji, a insisté sur le fait que l’Association chrétienne du Nigéria (CAN) n’avait pas de candidat présidentiel préféré, mais il a exhorté les gens à voter selon leur conscience et non selon des critères ethniques ou religieux en 2023.

Le révérend Akanji, qui l’a fait savoir lors d’un chat médiatique mercredi à Ibadan, a déclaré que la CAN est après l’émergence d’un leader crédible qui repositionnerait l’économie du pays en 2023 et non celui qui serait élu selon des critères religieux ou ethniques.

Il a qualifié de fausse la rumeur colportée selon laquelle le corps religieux aurait adopté un candidat particulier, ajoutant qu’à aucun moment les dirigeants du CAN ne se sont rencontrés pour adopter un candidat.

Selon lui, « les gens ont été encouragés à voter selon leur conscience pour des personnes qui seront d’une grande utilité pour les Nigérians d’où qu’ils viennent.

« Nous croyons que Dieu qui a toujours aidé au Nigeria nous aidera à nouveau. »

Il a également exhorté les candidats à divers postes électifs à faire preuve d’un bon esprit sportif plutôt que de voir les élections comme une affaire à faire ou à mourir.

Le révérend Akanji a déclaré que les candidats méritent des félicitations pour avoir décidé de diriger le pays

Il est mal d’abuser de toute personne qui fait l’effort de faire du Nigeria un pays meilleur. Ces personnes qui sacrifient leur vie pour que notre nation puisse être développée et stable ne devraient pas être fustigées par ceux qui ne veulent pas faire le genre de sacrifices qu’ils font.

Concernant l’adoption du candidat présidentiel du Parti travailliste, le Dr Peter Obi, par le duo de l’ancien président Olusegun Obasanjo et Pa Edwin Clark, le clerc a déclaré qu’il n’y avait rien de mal dans leur décision.

Il a déclaré qu’ils avaient le droit, en tant que citoyens de ce Nigéria, de faire leurs choix, ajoutant qu’il était mal que les gens les fustigent.

Les religieux ont également sonné l’alarme face à l’exode massif de jeunes professionnels nigérians vers d’autres pays, avertissant qu’il présageait des dangers pour la croissance économique.

Il a imputé la situation malsaine au chômage et a donc appelé le gouvernement à remédier à la situation.

Selon lui, le gouvernement doit assurer la sécurité d’emploi de nos diplômés sans emploi afin que l’avenir de notre nation soit préservé.

« Des professionnels expérimentés ont déserté nos hôpitaux en raison de salaires très bas.

« Le matériel médical ne peut pas être acheté dans le pays en raison du coût très élevé et du taux de change incroyablement faible. L’économie est si mauvaise que tout est devenu très coûteux et les professionnels nigérians se voient offrir de meilleurs émoluments partout dans le monde.

Le révérend Akanji a également appelé le gouvernement à se pencher sur la question de l’alimentation électrique épileptique et de l’état déplorable des routes dans tout le pays.

Avatar de Abedi Bakari