Turkana : 3 morts après que des bandits se faisant passer pour des passagers ont aspergé Matatu de balles – Kenya

  • Les bandits se seraient fait passer pour des passants le long de l’autoroute déserte avant de commencer à tirer
  • Pour éviter que le véhicule ne reçoive plus de coups, le conducteur a accéléré en zigzag pendant que les bandits l’aspergeaient de balles.
  • Le commandant de la police du comté de Turkana, Samuel Ndayi, a désigné le tronçon entre Kakong et KWS comme le point chaud le plus dangereux

Les attaques de bandits ont augmenté sur diverses routes menant au comté de Turkana et autour de celui-ci.

L’attaque a fait trois morts et un blessé grave. Photo : Télévision citoyenne.
Source : Journal Afrique

Le jeudi 9 février, trois personnes ont été tuées et une grièvement blessée lors d’une attaque de bandits dans la région de Kakong.

Nouvelles attaques de bandits à Turkana

Les bandits auraient tendu une embuscade à un matatu à destination de Lodwar avant de l’arroser de balles.

Pour éviter d’autres morts, le chauffeur s’est éloigné en zigzag des agresseurs, qui s’étaient fait passer pour des piétons.

Le chauffeur Ishmael Wekesa a déclaré qu’il avait d’abord pensé qu’il s’agissait d’habitants bloqués, ajoutant que c’était bizarre de ne pas voir de bétail sur la route.

« Je ne savais pas s’il s’agissait de criminels, mais les vaches habituelles qui couraient sur la route n’étaient pas là. Quand ils ont tiré le premier en l’air, j’ai décidé que je ne pouvais pas attendre et j’ai décidé de me sauver, j’ai conduit en zigzag… ils ont tiré sur d’autres et ont finalement touché le véhicule », a-t-il déclaré.

Parmi les personnes tuées dans l’attaque qui a fait un blessé grave, il y avait un élève du secondaire et un réfugié qui étudie à Kitale.

Quatrième incident

Le commandant de la police du comté de Turkana, Samuel Ndayi, a confirmé l’attaque, ajoutant que davantage de policiers avaient été déployés pour patrouiller dans la zone et repousser de nouvelles attaques.

Il a désigné le tronçon entre Kakong et KWS comme le point chaud le plus dangereux le long de l’autoroute Kitale – Lodwar.

Il s’agit du quatrième incident en moins d’un mois, les habitants ont demandé au gouvernement d’augmenter les patrouilles de police dans la région.

Ils souhaitent également que le nombre de réservistes de la police nationale dans la région soit augmenté pour fournir des renforts.

Plusieurs attaques de bandits ont été observées dans le sud du Turkana dans un passé récent, les communautés appelant le gouvernement à intensifier son déploiement d’officiers dans la région et à augmenter le nombre de réservistes de la police nationale.

Le gouvernement n’a pas demandé d’utiliser la force contre les bandits

L’attaque survient quelques jours après que le sénateur de Turkana, James Lomenen, a appelé le gouvernement à recourir à la force pour débusquer les bandits et les voleurs de bétail qui font des ravages dans la région du North Rift.

Le législateur a déclaré que le comté de Turkana a subi le poids des attaques sans fin qui ont fait des dizaines de morts et détruit des propriétés.

Il a noté que la plupart des écoles du vaste pays n’ont pas encore rouvert en raison de l’aggravation de la menace pour la sécurité.

« Les attaques constantes, l’incendie de salles de classe et d’écoles dans le village de Lokwar et la destruction de maisons dans plusieurs villages de l’arrondissement de Kaputir par des hommes armés sont inquiétants et déchirants », a tweeté le sénateur mercredi 1er février.

Source : Journal Afrique

Avatar de Hervé Joly