SON prévoit la numérisation des opérations – Nigéria

La Standard Organization of Nigeria (SON) annonce qu’elle entamera la numérisation de ses opérations pour assurer une prestation de services rapide et efficace.

Le directeur général, Mallam Farouk Salim l’a révélé lors de la cérémonie d’ouverture des 2023retraite de leadership stratégique sur le thème : « Améliorer l’efficacité et l’efficience de l’Organisation des normes du Nigéria (SON) grâce à la numérisation » qui s’est tenue à Uyo, capitale de l’État d’Akwa Ibom.

Selon lui, l’organisation a déployé des efforts inlassables pour numériser ses procédures et ses processus afin de permettre à SON d’acquérir une notoriété de classe mondiale au fil des ans.

Il a révélé qu’actuellement, la majorité des activités de l’organisation ont été numérisées et que nombre de leurs programmes sont automatisés et peuvent être consultés par voie électronique.

« La numérisation est un moteur clé de la normalisation et de la croissance économique dans les pays développés et en développement à travers le monde.

« La numérisation des opérations et des services du secteur public comme notre organisation favorise une industrialisation rapide qui, à son tour, créerait des emplois, réduirait la pauvreté et l’insécurité dans notre pays.

« J’ai mis en place un comité de modernisation composé de représentants des départements concernés que je préside personnellement pour piloter notre feuille de route ICT.

« Nous sommes en train d’engager les services de Webb Fountain, un consultant en TIC pour examiner de manière critique notre infrastructure en vue de les résoudre sur la base de la recommandation du comité », a-t-il expliqué.

Le DG, cependant, a déclaré que la retraite visait également à créer une synergie entre le personnel de direction, en élaborant une feuille de route pour relever les défis de la numérisation de l’ensemble de l’organisation, entre autres.

A LIRE AUSSI: Je n’ai pas encore vu de nouveaux billets en naira – Ortom demande une prolongation

Prenant la parole, le directeur général de l’Agence nationale de développement des technologies de l’information (NITDA), M. Kashifu Abdullahi, a félicité SON d’avoir fait le bon choix pour numériser l’organisation afin de réduire les maladresses pendant les opérations.

Abdullahi, représenté par le Dr Aristotle Onumo, directeur par intérim de la planification et de la stratégie d’entreprise, NITDA a déploré que la résistance au changement vers les voies numériques et l’insuffisance des infrastructures critiques comme l’Internet à haut débit soient quelques-uns des revers de la numérisation dans le pays.

Il s’est dit optimiste quant au fait que lorsque le pays entamera pleinement sa transformation numérique, cette décision ajoutera 100 000 milliards de dollars américains à l’économie mondiale d’ici 2025.

Avatar de Abedi Bakari