Nyeri : Un homme arrêté pour avoir prétendument tué sa femme décède au poste de police – Kenya

  • Nancy Muthoni a été assassinée et son corps jeté au bord de la route dans le village de Gakima, sous-comté de Mukurwe-ini.
  • Son mari, Benson Maina, était allé faire une déclaration sur sa femme lorsque la police l’a appréhendé.
  • Maina se serait suicidé au poste de police de Mukurwe-ini, où il a été arrêté alors que la police poursuivait son enquête sur le meurtre de sa femme.

Nancy Odindo, journaliste à Journal Afrique, apporte plus de trois ans d’expérience dans la couverture de la politique, de l’actualité et des reportages dans les médias numériques et imprimés au Kenya.

Nyéri – Une famille du village de Gakima, dans le sous-comté de Mukurwe-ini, est aux prises avec une double perte suite au décès d’un homme qui aurait tué sa femme en janvier.

Poste de police de Mukurwe-ini où un homme est mort après avoir prétendument tué sa femme. Photo : Othaya Global Nouvelles.
Source : Facebook

Benson Maina, 35 ans, s’est rendu au poste de police de Mukurwe-ini pour fournir une déclaration affirmant que la femme décédée, Nancy Muthoni, dont le corps a été découvert abandonné au bord de la route, était son épouse.

Le corps sans vie de Muthoni a été marqué comme inconnu puisque personne n’avait signalé de cas de personne disparue ou ne s’était identifié avec elle.

Cependant, la police l’a arrêté après avoir découvert qu’il était une personne intéressante dans l’enquête sur le meurtre.

Comment Benson Maina est-il mort ?

Selon un reportage de Capital FM, le chef de la police du comté de Nyeri, Kipkorir Rotich, a confirmé la mort malheureuse de Maina, survenue le dimanche 11 février.

Il a expliqué que le corps du défunt avait été retrouvé pendu avec un matelas sur la ventilation des toilettes de la cellule.

Rotich a déclaré que les gardes de police de la cellule ont été alertés par les codétenus de Maina, qui l’ont trouvé dans un état inesthétique.

« Le défunt s’était rendu à la station pour enregistrer une déclaration sur le décès de son épouse, Nancy Muthoni Maina, lorsqu’il a été incarcéré après que l’enquête a révélé qu’il était une personne d’intérêt. Cependant, dimanche matin, son corps a été retrouvé suspendu à un matelas sur la ventilation de la cellule des toilettes », a déclaré Rotich.

Un homme de Machakos décède dans une cellule de police 3 jours après son arrestation

Par ailleurs, un homme de Machakos est décédé au poste de police de Tala trois jours après son arrestation.

La police n’a pas informé la famille de son décès jusqu’à ce qu’elle le transfère à l’hôpital de niveau IV de Kangudo.

Cependant, le MCA de la région a conseillé à la direction de l’hôpital de ne pas accepter le corps jusqu’à ce que sa famille soit informée et que la cause de son décès soit révélée.

Source : Journal Afrique

Avatar de Hervé Joly