Massacre de Shakahola : 179 morts après l’exhumation de 29 autres corps – Kenya

  • La commissaire régionale de la côte, Rhoda Onyancha, a déclaré que le nombre de personnes disparues dans l’incident de Shakahola s’élève à 609.
  • Le commissaire régional a annoncé l’exhumation de 29 corps supplémentaires portant le total des corps exhumés à 179
  • Elle a déclaré que le gouvernement poursuivra l’exhumation jusqu’à ce que tous les corps des victimes présumées du pasteur Paul Mackenzie soient exhumés.

Kilifi- La police a exhumé 29 autres corps de la forêt de Shakahola au cours du troisième jour de la deuxième phase de l’exercice d’exhumation.

Certains des corps exhumés à Shakahola le vendredi 12 mai. Photo : Nation.
Source : Gazouillement

Pas de sauvetage fait à Shakahola

Lors de la mise à jour quotidienne du vendredi 12 mai, la commissaire régionale de la côte Rhoda Onyancha a annoncé que le nombre de décès liés au pasteur controversé Paul Mackenzie s’élève désormais à 179 depuis la

Onyancha a également révélé qu’aucun sauvetage n’avait été effectué alors même que le nombre de personnes disparues était passé à 609.

Le commissaire régional a déclaré que le gouvernement poursuivra l’exercice d’exhumation jusqu’à ce que tous les corps enterrés dans la forêt soient récupérés.

« Nous avons 29 corps exhumés aujourd’hui et cela porte le total des corps exhumés à 179 », a déclaré Onyancha, comme l’a rapporté Nation.

La police pense que la plupart des corps sont des partisans de Mackenzie, à qui il aurait ordonné de mourir de faim avec la promesse de rencontrer « Jésus ».

De récents rapports d’autopsie ont également souligné le fait que la plupart des victimes sont mortes de faim, même si certaines ont été asphyxiées.

Kindiki dit que d’autres tombes ont été découvertes

Auparavant, le secrétaire du Cabinet de l’Intérieur, Kithure Kindiki, avait averti que le gouvernement pourrait exhumer davantage de corps dans la forêt de Shakahola.

S’exprimant lors de la reprise de l’exercice d’exhumation, le CS de l’Intérieur a révélé que les détectives avaient commencé à ouvrir 20 tombes.

« Les dégâts sont assez importants. 20 charniers sont actuellement en cours d’ouverture. Le processus est loin d’être terminé », a déclaré Kindiki mardi 9 mai.

Tout en qualifiant les morts du culte de Shakahola de crime hautement organisé, Kindiki a déclaré que l’exercice d’exhumation prendrait plus de temps que prévu car le nombre de tombes découvertes était élevé.

Abonnez-vous pour regarder de nouvelles vidéos

« Je crains que nous ayons beaucoup plus de tombes dans cette forêt, et cela nous amène donc à conclure qu’il s’agissait d’un crime hautement organisé et j’assure le pays que le gouvernement fera tout ce qu’il faut pour démêler cette activité criminelle organisée », a déclaré le Intérieur CS dit.

Source : Journal Afrique

Avatar de Hervé Joly