Mariage gay : l’enseignement de l’Église catholique intact – Évêques – Nigéria

La Conférence des évêques catholiques du Nigeria (CBCN) a assuré que la récente déclaration du Pape sur le mariage homosexuel ne change en rien l’enseignement de l’Église catholique sur le mariage.

En réaction à la Fiducia Supplicans publiée par le Vatican et qui a créé une confusion parmi les chrétiens et les fidèles catholiques, les évêques ont déclaré que la Déclaration du Pape cherche à clarifier les différentes formes de bénédiction qui peuvent être données aux personnes et aux objets de l’Église catholique, notamment la possibilité de bénir les personnes en union irrégulière.

De telles unions incluent, sans s’y limiter, les couples divorcés et remariés dont les mariages antérieurs n’ont pas été annulés, ceux vivant en union de même sexe, ceux en union polygame, en concubinage, etc.

Ceci est contenu dans une déclaration signée par le président du CBCN, Mgr Lucius Iwejuru Ugorji et le secrétaire, Mgr Donatus Ogun.

« La Déclaration reconnaît et distingue soigneusement les bénédictions rituelles, liturgiques et informelles.

« Alors que les bénédictions rituelles ou liturgiques sont accordées selon les normes établies de l’Église, les bénédictions informelles font référence aux prières adressées aux personnes qui les demandent en dehors de la liturgie ou de toute célébration formelle dans l’Église.

« La Déclaration propose d’examiner la possibilité d’étendre la bénédiction informelle à tous les enfants de Dieu, quelle que soit leur condition morale, lorsqu’ils demandent à être bénis.

« Néanmoins, la Déclaration insiste sur le fait que la bénédiction des personnes en union irrégulière – et jamais de l’union elle-même – ne peut prendre qu’une forme non liturgique pour éviter toute confusion. Il ne doit pas être communiqué pendant ou en relation avec une cérémonie de mariage civil ou avec des vêtements, des mots et des signes associés à un mariage », indique le communiqué.

Les évêques ont déclaré que la Déclaration réitère l’enseignement éternel de l’Église catholique sur le mariage comme « l’union exclusive, stable et indissoluble d’un homme et d’une femme, naturellement ouverte à la génération d’enfants » et affirme avec insistance que l’Église n’a pas le pouvoir de transmettre une bénédiction sur les unions irrégulières.

Le communiqué indique en outre que la Déclaration renforce également la vérité sur la miséricorde de Dieu.

« Demander volontairement une bénédiction démontre sa confiance en Dieu et son désir de vivre selon les commandements de Dieu. Demander à Dieu
la bénédiction ne dépend pas de la qualité de chacun. L’imperfection est la raison pour laquelle nous recherchons la grâce de Dieu. Ainsi, les personnes en union irrégulière sont invitées à ne jamais perdre espoir mais plutôt à demander la grâce et la miséricorde de Dieu tout en restant ouvertes à la conversion.

« En conclusion, la Conférence des évêques catholiques du Nigeria assure à l’ensemble du Peuple de Dieu que l’enseignement de l’Église catholique sur le mariage reste le même.

« Il n’y a donc aucune possibilité dans l’Église de bénir les unions et activités homosexuelles. Cela irait à l’encontre de la loi de Dieu, des enseignements de l’Église, des lois de notre nation et des sensibilités culturelles de notre peuple.

« Le CBCN remercie tous les prêtres pour leur accompagnement des couples mariés, leur demandant de continuer dans tout ce qu’ils font pour maintenir le sacrement du saint mariage et de ne jamais faire quoi que ce soit qui puisse porter atteinte au caractère sacré de ce sacrement », ajoute le communiqué.

Avatar de Abedi Bakari