L’oncle tueur a dit à son père en deuil que son enfant de 2 ans avait été enlevé par Dieu – Afrique du Sud

Mike Mwenda Brown, 25 ans, et sa sœur Esther, 27 ans, ont été condamnés mercredi à trois peines d’emprisonnement à perpétuité pour le meurtre et le viol du bambin en avril de l’année dernière.

Le père de bébé Athalia, David Bombando. Image : Réjouissez-vous Ndlovu/ Nouvelles des témoins oculaires.

JOHANNESBURG – Le père d’Athalia Bombando, deux ans, a déclaré que l’homme qui l’avait violée et tuée lui avait dit qu’elle avait été prise par Dieu.

Mike Mwenda Brown, 25 ans, et sa sœur Esther, 27 ans, ont été condamnés mercredi à trois peines d’emprisonnement à perpétuité pour le meurtre et le viol du bambin en avril de l’année dernière.

La petite Athalia, qui était la fille d’Esther, a été emmenée dans un hôtel à Midrand car ce que sa mère et son oncle ont dit était de prier pour elle, car ils croyaient qu’elle était possédée par un démon.

La fillette de deux ans a été vue sur des images de vidéosurveillance entrant dans la chambre d’hôtel avec les frères et sœurs et un autre enfant, et a été revue quelques heures plus tard, avec son corps sans vie porté par son oncle hors de la chambre.

Les frères et sœurs – originaires de la République démocratique du Congo (RDC) ont également été condamnés à une peine de 18 mois chacun pour avoir été en Afrique du Sud avec des permis expirés.

Esther et Mike ont regardé droit devant eux sans broncher lorsque leur sentence a été lue par le juge Mohamed Ismail.

Mike n’a baissé la tête que lorsque le juge Ismail a fini de lire, tandis qu’Esther a adressé un bref sourire à son avocat en quittant la salle d’audience.

Mais c’est le père du bébé Athalia, Bombando, qui a déclaré qu’il avait commencé à se sentir ému lors de l’audience de mercredi.

« J’avais l’habitude de venir ici avec beaucoup de colère, mais aujourd’hui, j’ai décidé de m’asseoir un peu plus près. Ce que je peux dire, c’est que je leur pardonne. Je suis prêt à accepter ce qui s’est passé, rien ne peut le changer pour le moment. »

Le juge Ismail a déclaré que les frères et sœurs n’avaient montré aucun remords et qu’ils n’avaient donné aucune explication sur la raison pour laquelle ils avaient assassiné le bambin sans défense.

Bombando a déclaré que c’est la seule question qu’il portera avec lui toute sa vie.

« Alors quand nous sommes allés au commissariat de Midrand, c’est là que je lui ai demandé, elle ne m’a rien dit et quand j’ai demandé à son frère, il a dit que Dieu avait pris l’enfant. »

Bombando a également déclaré qu’il avait conclu qu’il s’agissait d’un acte de sorcellerie courant chez certains pasteurs de son pays d’origine, la RDC.

Avatar de Slimane Berhanu