Les yeux du bébé Sagini ont été arrachés par son oncle à l’aide d’un couteau, a déclaré un témoin à la cour – Kenya

  • Le témoin a été placé sous protection des témoins en raison de sa connaissance approfondie de ce qui est arrivé au jeune Sagini
  • Elle a dit au tribunal qu’elle avait vu l’oncle de Sagini utiliser un couteau pour lui crever les yeux avant de le mettre dans un sac.
  • Selon le témoin, elle a été bannie de la maison après avoir appris qu’elle avait été témoin de l’acte

Un témoin clé a révélé à un tribunal du village d’Ikuruma que son oncle avait arraché les yeux du garçon de trois ans.

Les principaux suspects, Alex Ochogo (deuxième à gauche), Rael Mayaka (au centre) et Pacificah Nyakerario (deuxième à droite) sont conduits au tribunal de Kisii. Photo : Nation.
Source : Journal Afrique

Le témoin dans le cadre du programme de protection des témoins a déclaré au tribunal qu’elle avait vu l’oncle arracher les yeux du bébé Sagini avec un couteau.

Selon le témoin, l’oncle de Sagini l’a placé dans un sac avant de le jeter dans la ferme de maïs.

Désignant la scène du crime présumé, le témoin a déclaré que sa connaissance de la même chose avait entraîné des menaces de mort et un éventuel bannissement de la maison.

La magistrate principale de Kisii, Christine Ogweno, a mené la procédure spéciale sur les lieux du crime sous haute sécurité.

Les officiers ont travaillé pour tenir la foule curieuse à distance alors qu’ils arrivaient en nombre pour assister à la séance d’un crime qui a non seulement secoué le pays mais aussi le village.

L’oncle de Baby Sagini est le dernier parent à être impliqué dans le crime.

Plaidoyer de non-culpabilité

Les trois suspects du crime, la tante Pacificah Nyakerario, la grand-mère Rael Mayaka qui a identifié la scène et le cousin Alex Ochogo Maina, ont tous plaidé non coupables.

Les trois proches sont accusés d’avoir infligé des lésions corporelles à l’enfant de trois ans en décembre 2022.

L’avocat Wilson Magara a contre-interrogé le témoin des suspects lors de la séance spéciale émouvante.

Le père de Sagini se défend

Plus tôt, le père du garçon de trois ans s’est défendu avec émotion après avoir été accusé d’être l’auteur du crime odieux.

Le père de l’enfant a déclaré que le jour où Sagini a disparu, il est revenu à la maison et a été informé qu’il était introuvable.

« J’ai demandé à ma mère si elle l’avait cherché et elle a dit oui. Je suis également sortie pour chercher l’enfant et je ne l’ai pas trouvé. Le lendemain matin, le bébé a été retrouvé dans la shamba de mon frère. même endroit la veille au soir à la recherche du bébé, mais je ne l’ai pas trouvé », a-t-il dit.

Il a dit avoir trouvé une foule qui a commencé à l’accuser d’être le cerveau de l’attaque cruelle qui a rendu son enfant aveugle.

Source : Journal Afrique

Avatar de Hervé Joly