Les groupes à haut risque doivent se masquer, prévient l’organisation de la santé – Afrique du Sud

Alors que la plupart des scientifiques ont déclaré que l’Afrique du Sud avait largement atteint l’immunité Omicron, l’organisation de la santé, Higher Health a exhorté les personnes vulnérables à faire preuve de prudence.

DOSSIER : Malgré une immunité généralisée à Omicron, les groupes à risque sont invités à faire preuve de prudence à la lumière d’une nouvelle sous-variante. Photo : pixabay.com

JOHANNESBURG – Les personnes âgées et les personnes souffrant de comorbidités devraient porter des masques à titre préventif, ont averti les experts, après que l’Afrique du Sud a enregistré son premier cas de la nouvelle sous-variante COVID-19 Omicron.

Alors que la plupart des scientifiques ont déclaré que l’Afrique du Sud avait largement atteint l’immunité contre Omicron, le PDG de l’organisation de santé Higher Health, Ramneek Ahluwalia, a exhorté les personnes vulnérables à faire preuve de prudence.

« Portez des masques dans les espaces surpeuplés ainsi que dans les zones moins ventilées. La vaccination est toujours l’un des meilleurs outils dont nous disposons, nous exhortons donc les Sud-Africains à se faire vacciner, s’ils ne l’ont pas déjà fait, et pour ceux qui doivent s’il vous plaît suivre leurs doses de rappel », a déclaré Danielle Melville de Higher Health.

L’Organisation mondiale de la santé a annoncé que XBB.1.5 – également surnommé « Kraken » – est la sous-variante COVID-19 la plus transmissible à ce jour.

Le ministre de la Santé, Joe Phaahla, devait répondre à la nouvelle variante et à d’autres questions de santé urgentes lors d’un briefing de midi mardi.

Avatar de Slimane Berhanu