Les automobilistes du Gauteng qui ont payé les péages électroniques seront remboursés – Afrique du Sud

Le Premier ministre du Gauteng, Panyaza Lesufi, a promis aux automobilistes que le système serait désormais supprimé au début de cette année.

DOSSIER : Un portique e-péage. Image: Xanderleigh Dookey-Makhaza / Nouvelles de témoins oculaires

JOHANNESBURG – Le Premier ministre du Gauteng, Panyaza Lesufi, a confirmé que près de 6,9 ​​milliards de rands seront remboursés aux automobilistes qui ont payé les péages électroniques.

Cela vient après l’annonce de Lesufi à la fin du mois dernier qu’il y aurait des retards dans la désactivation du système controversé.

Le Trésor national a déclaré qu’il avait besoin de plus de temps pour finaliser les éléments clés de l’accord, y compris le règlement de plus de 40 milliards de rands de dette avec laquelle l’Agence nationale des routes sud-africaine (Sanral) est assise en raison d’un non-paiement, avant de débrancher la fiche.

Lors du discours sur le budget à mi-parcours de l’année dernière, le ministre des Finances Enoch Godongwana a annoncé que le gouvernement provincial prendrait en charge 30 % des 47 milliards de rands dus à l’Agence nationale des routes sud-africaine et que la désactivation du système de péage électronique devait avoir lieu par 31 décembre.

Mais la fermeture a maintenant été repoussée.

Lesufi a promis aux automobilistes que le système serait désormais supprimé au début de cette année.

Il a dit qu’ils chercheraient d’autres moyens de rembourser les 30 % pendant que le gouvernement provincial attendait que le Trésor national finalise l’accord.

En attendant, Lesufi a déclaré que les 17% des automobilistes de la province qui avaient payé leurs frais de péage électronique seraient remboursés de leurs pertes.

Dans les prochains mois, le gouvernement provincial devrait entamer un processus de consultation pour décider comment il percevra les revenus dus à Sanral.

Avatar de Slimane Berhanu