L'Egypte rejette la coordination avec Israël sur l'acheminement de l'aide via le terminal de Rafah (source de haut niveau) – Egypte

LE CAIRE – 11 mai 2024 : L’Égypte a refusé de coordonner avec Israël l’acheminement de l’aide humanitaire via le poste frontière de Rafah, dans un contexte d’escalade sans précédent de la part d’Israël, a déclaré une source de haut niveau.

La source a souligné la position de l'Égypte, qui tient Israël pour responsable de la détérioration de la situation à Gaza, et a mis en garde contre les conséquences de la prise de contrôle actuelle du terminal de Rafah par Israël.

L’Égypte partageant une frontière avec Gaza via la ville de Rafah, elle a fermement condamné la récente prise par Israël du poste frontière de Rafah du côté de Gaza, qui a bloqué le principal point d’acheminement de l’aide.

Mardi, des chars israéliens ont lancé un assaut sur la ville la plus au sud, mettant en danger la vie d'environ 1,4 million de Palestiniens, dont 600 000 enfants.

L'attaque israélienne a eu lieu peu de temps après que le Hamas ait accepté une proposition de cessez-le-feu présentée par les médiateurs égyptiens et qatariens. Cependant, le gouvernement israélien a déclaré que la proposition ne remplissait pas ses conditions.

Samedi, l'armée israélienne a ordonné aux Palestiniens d'évacuer leurs maisons dans davantage de zones de l'est de Rafah ainsi que du nord de la bande de Gaza.

L'Égypte a averti que les attaques continues d'Israël à Rafah, y compris le contrôle du côté palestinien du passage, constituent une politique de corde raide qui compromet l'objectif de parvenir à une trêve durable à Gaza.

Depuis février, l’Égypte, le Qatar et les États-Unis s’efforcent d’obtenir un nouveau cessez-le-feu qui faciliterait la libération des prisonniers, augmenterait l’acheminement de l’aide à la région déchirée par la guerre et établirait une trêve durable.

Le dernier cycle de négociations, qui a eu lieu au Caire la semaine dernière avec la participation des négociateurs d'Israël et du Hamas, s'est conclu sans parvenir à un accord de trêve.

Les principaux points de discorde entre le Hamas et Israël restent en suspens, le Hamas insistant sur une cessation permanente des hostilités, tandis qu'Israël rejette cette exigence.

Au lieu de cela, le gouvernement israélien cherche à obtenir une période de trêve incluant la libération de ses otages survivants de Gaza, sans indiquer la fin du conflit avec le Hamas.

Depuis mardi, l’assaut israélien à Rafah a entraîné la mort de dizaines de Palestiniens, aggravant encore le bilan déjà alarmant de près de 35 000 personnes tuées et plus de 78 000 blessées depuis le 7 octobre.

Avatar de Hervé Joly