Le président du parti travailliste poursuit Arise TV et demande une indemnisation de 100 millions de nairas – Nigéria

Le président national du parti travailliste, Barr. Julius Abure a intenté une action en justice contre le média de diffusion international Arise TV pour diffamation présumée, exigeant une indemnisation de 100 millions de nairas.

Abure a déclaré que la plate-forme avait prêté son temps d’antenne à l’ancien secrétaire du Parti travailliste, le camarade Abayomi Arabambi, pour cracher des allégations infondées qui portaient atteinte à son intégrité.

Il a déclaré que la poursuite contre Arise Television était pour diffamation et pour exiger une indemnisation de cent millions de nairas à titre de dommages et intérêts pour diffamation de son caractère, de sa réputation et de sa personne.

Abure a également prié pour une ordonnance d’injonction perpétuelle empêchant Arise Television et ses agents de diffamer davantage son caractère, sa réputation et sa personne.

Cela a été contenu dans une déclaration publiée par le parti et mise à la disposition des médias.

Les prières d’Abure devant la Haute Cour de l’État d’Edo dans le procès n° : B/35/2023, déposées par son avocat, le président Aigbokhan, Esq le 18 janvier 2023, affirmaient que Arise TV dans son émission du matin avait accordé une interview à l’ancien National Publicity Secrétaire, Abayomi Arabambi qui a été publié sur une plateforme de médias sociaux, Youtube daté du 11 décembre 2022, dans lequel il a fait plusieurs déclarations diffamatoires à son encontre.

La déclaration indiquait en outre certains des mots diffamatoires, selon Abure, notamment: « Que Barr Julius Abure, le président national du Parti travailliste (LP), a falsifié un jugement de la cour d’appel du 18 novembre 2022 et s’est enrôlé à l’INEC vingt-sept (27) candidats au lieu des quinze (15) candidats légalement approuvés pour l’Assemblée de l’État de Lagos.

«Que Barr Julius Abure a soumis une liste FAUSSE de vingt-sept (27) noms à l’INEC datée du 25 novembre 2022 signée par Barr Julius Abure en tant que président national et Alhaji Umar Farouk Ibrahim en tant que secrétaire national et a également présenté les copies comme preuve à ARISE TV, le émission du matin’

« Que Barr Julius Abure, le président national du Parti travailliste, ait détourné plus de quarante millions de nairas (40 000 000, 00) de la vente du formulaire de nomination du parti sur son compte de société de transport privé auprès d’Access Bank Plc, car le paiement violait ainsi gravement les dispositions du Parti travailliste Constitution 2019 telle que modifiée en s’enrichissant frauduleusement et par la suite a refusé les billets des candidats après avoir collecté leur argent.

LIRE DE AUSSI NTRIBUN IGÉRIEN

«Qu’une enquête d’audit financier de tous les comptes du parti travailliste soit menée immédiatement pour déterminer l’étendue des malversations financières et des irrégularités perpétrées par le biais de transactions illégales résultant de la vente de formulaires de nomination de partis et de manifestations d’intérêt.

« Ce Barr Julius Abure a fait venir quatre (4) voyous avec des armes ou des pistolets improvisés qui ne sont pas membres du DSS ou de l’un des agents de sécurité agréés pour le harceler lors de la réunion du NWC qui a eu lieu à l’hôtel Barcelona Wuse 2 Abuja capturé sur CCTV Appareil photo

« Ce parti travailliste a été complètement sudiste sans aucune perspective pan nigériane dans sa composition »

« Que M. Peter Obi n’a jamais eu de réunions significatives et fructueuses avec le Conseil exécutif national NEC du parti à cause de Barr Julius Abure et Clement Ojukwu, le secrétaire national à l’organisation qui ont monopolisé Peter Obi avec des mensonges.

« Que le comité de campagne présidentiel PCC a exclu les membres du Comité de travail national, NWC du Sud-Ouest dans la campagne présidentielle et notant qu’aucun des six (6) membres du comité de travail national NWC du sud-ouest n’a fait partie des rassemblements de campagne à Ibadan et les États d’Ogun, entre autres », contient la poursuite.

Abure a déclaré que le mot mentionné ci-dessus était compris par lui comme signifiant qu’il était frauduleux dans ses activités et qu’il avait l’habitude de percevoir des pots-de-vin de membres du parti dans d’autres pour accéder à des positions politiques.

Il a également déclaré que les mots utilisés par l’accusé, dans l’interview accordée à l’ARISE TV News Morning Show, une chaîne regardée par plusieurs millions de personnes tant au niveau local qu’international, ont calomnié sa position de président national du Parti travailliste et ont réduit son niveau de position dans la société.

Il a également affirmé que les principes d’équité, d’exactitude et d’équilibre dans la couverture des activités de la campagne politique n’avaient pas été respectés lors de l’octroi de ladite interview, la chaîne de télévision n’ayant fait aucun effort pour obtenir son point de vue.

De même, le 8 janvier 2023, la chaîne de télévision aurait accordé une autre interview à une certaine Mlle Agho Blessing et diffusé l’interview depuis son bureau privé à Benin City pour dénigrer la réputation sans lui donner le privilège de répondre aux allégations.

Le président affirme que la chaîne de télévision vend des heures de grande écoute aux gens pour le calomnier sans lui donner, ni à son représentant, l’occasion de diffuser leur partie de l’histoire. Il affirme que la double audition par l’accusé a été faite avec malveillance.

Avatar de Abedi Bakari