Le commandement étudiant de l’EFF appelle le gouvernement à construire plus d’universités et de collèges – Afrique du Sud

À mesure que le nombre de licences augmente chaque année, la capacité des universités sud-africaines devient un problème.

Le commandement étudiant de l’EFF a de nouveau appelé le gouvernement à mettre en place un enseignement gratuit pour les étudiants du supérieur. Photo : capture d’écran.

JOHANNESBURG – Le commandement étudiant des Combattants de la liberté économique (EFF) a exhorté le gouvernement à accroître la capacité des établissements d’enseignement supérieur en créant davantage d’universités et de collèges d’EFTP.

Alors que le nombre de licences augmente chaque année, l’Afrique du Sud compte 26 universités publiques dont deux seulement deux établies après 1994.

Des membres du commandement étudiant défilaient du siège du parti à Johannesburg vers l’Union Building à Pretoria.

Le commandement étudiant de l’EFF devrait arriver à Pretoria jeudi matin, 26 janvier, pour remettre un mémoire de demandes au bureau de la présidence.

Juste un jour après que le ministre de l’Enseignement supérieur, Blade Nzimande, a déclaré que le secteur tertiaire assurerait une inscription en douceur de tous les futurs étudiants, le commandement étudiant de l’EFF a déclaré qu’il doutait que cela se produise.

Le président du commandement étudiant, Sihle Lonzi, a déclaré que le gouvernement ne répondait pas à la demande toujours croissante d’enseignement supérieur.

Il a dit qu’il espérait que le gouvernement s’engagerait à faire en sorte que les processus d’inscription se déroulent comme prévu.

« Plus de 720 000 apprenants ont réussi leur matriciel mais le secteur de l’enseignement supérieur n’a pas la capacité d’absorber [them]. »

Nzimande a assuré aux étudiants que la question des inscriptions sera traitée de toute urgence.

Avatar de Slimane Berhanu