La ville du Cap soutient l’enquête policière sur la corruption après un raid – Afrique du Sud

Malusi Booi, membre du Mayco des établissements humains du Cap, a été suspendu du comité du maire avec effet immédiat.

DOSSIER : Maire de Cape Town Geordin Hill-Lewis. Photo : @geordinhl/Twitter

CAPE TOWN – Le maire du Cap, Geordin Hill-Lewis, a indiqué qu’il soutiendrait une enquête policière sur la fraude et la corruption à la suite d’une descente dans les bureaux du métro.

LIS: Malusi Booi, membre de la ville de Cape Town Mayco, suspendu à la suite d’une descente de police

L’unité provinciale des crimes commerciaux a exécuté mercredi une opération de perquisition et de saisie au bureau du membre de Human Settlements Mayco, Malusi Booi.

« Le SAPS m’a informé ce matin que l’enquête en est à un stade précoce mais qu’elle est potentiellement grave et concerne des allégations de corruption et que d’autres détails ne peuvent être divulgués pour le moment. En conséquence, j’ai pris la décision de suspendre le conseiller Booi de la comité du maire », a déclaré Hill-Lewis.

Le maire a expliqué qu’il devait prendre des mesures immédiates en raison de la gravité de l’enquête policière.

« En attendant, j’ai nommé l’échevin James Vos en tant que membre par intérim de Mayco pour les établissements humains. J’ai en outre assuré le SAPS du plein soutien de la ville dans l’enquête en cours. La ville et moi avons une approche de tolérance zéro à l’égard de tout méfait et nous allons n’hésitez pas à agir en bonne gouvernance et à protéger l’intégrité du Cap. »

Avatar de Slimane Berhanu