La crise menace le collège d’Abia suite au limogeage du président du COEASU – Nigéria

L’Abia State College of Education (Technical), Arochukwu (ASCETA) sera plongé dans une crise inimaginable si le prétendu limogeage du président du Syndicat du personnel académique des collèges d’éducation (COEASU) du Collège, le camarade Egesi Onyemaechi Kevin, n’est pas immédiatement renversé.

La direction nationale du COEASU a donc appelé le gouverneur de l’État d’Abia, le Dr Okezie Victor Ikpeazu, à intervenir d’urgence et à appeler le prévôt du Collège, le Dr Philips Nto, à l’ordre pour assurer la réintégration immédiate de Kevin afin de prévenir la crise imminente.

Le COEASU, dans une déclaration de son secrétaire général, le Dr Ahmed Bazza Lawan, vendredi à Abuja, a qualifié le limogeage de son président de branche par le prévôt du Collège, le Dr Philips Nto, de ridicule et doit être annulé pour permettre la paix et la stabilité industrielles. au Collège.

La nomination du président du COEASU de l’ASCETA, le camarade Kevin, aurait été résiliée par une lettre datée du 19 décembre 2022, avec effet au 20 décembre 2022 et signée par le prévôt, le Dr Philips Nto, concernant les revendications de réorganisation du Collège.

Mais le scribe du COEASU, Ahmed Lawan, dans la déclaration, a condamné la résiliation de la nomination de Kevin, affirmant que la décision du prévôt de le licencier est une vendetta personnelle contre l’appel cohérent et légitime du président du syndicat pour que la bonne chose soit faite au Collège.

« La seule offense de notre camarade président est d’avoir été à l’avant-garde de la représentation de l’aspiration collective du syndicat du personnel académique au sein du Collège pour une bonne gouvernance et un traitement équitable », a-t-il déclaré.

Lawan a averti que si la demande de réintégration immédiate de Kevin n’était pas entendue, le syndicat n’hésiterait pas à faire pression davantage avec des mesures appropriées en tant qu’organisme national.

La déclaration disait en partie: «Nous appelons le gouverneur exécutif de l’État d’Abia, Son Excellence, le Dr Okezie Victor Ikpeazu, à appeler d’urgence le prévôt de l’ASCETA, Arochukwu pour ordonner et arrêter le règne de la terreur, de la vendetta et de la victimisation se perpétuant sous l’apparence d’une réorganisation du Collège.

«Le prévôt du Collège, le Dr Philips Nto, a porté son impunité et la déshumanisation oppressive du personnel du Collège au niveau le plus ridicule en adressant une lettre de licenciement au président du Syndicat du personnel académique des collèges d’éducation (COEASU) en le Collège, le camarade Egesi Onyemaechi Kevin, sous prétexte de réorganiser le Collège pour plus d’efficacité.

« En cette saison de Noël, quand l’amour est dans l’air alors que les gens s’échangent des cadeaux et se pardonnent, la seule chose que le prévôt pourrait offrir est de mettre fin à la nomination de l’innocent président du syndicat, qui est le gagne-pain de sa famille, au mépris flagrant des statuts et de tout sens du décorum. Même la lettre transmettant le prétendu sac trahit l’impunité imprudente et l’intention malveillante du prévôt, car elle a été publiée le 19 décembre et rendue effective le lendemain.

«S’il doit y avoir une réorganisation positive et un rétablissement de l’ordre légal dans le Collège, le prévôt lui-même est censé être la première victime méritante car il n’a pas les qualifications pédagogiques requises pour occuper ce poste.

«Le prévôt n’est ni maître de conférences ni ne possède le rang équivalent qui l’aurait qualifié pour être prévôt dans un collège d’éducation. Il n’avait jamais participé à la pratique de l’enseignement ni à aucune activité d’enseignement professionnel et pourtant il est chargé de superviser une institution d’enseignement.

« Son manque de caractéristiques et de qualités fondamentales d’enseignant l’ont fait échouer au Collège. Au lieu d’admettre ses lacunes et de se laisser guider par les conseils judicieux des professionnels de l’Ordre, il a eu recours à la brimade et à l’intimidation du personnel pour dissimuler ses lacunes, ses échecs administratifs et son incompétence flagrante.

«Sous son administration épouvantable, horrible et coquine, le Collège a le pire ensemble de prestations sociales et le plus faible respect des conditions de service pour le personnel parmi tous les collèges d’éducation du Nigéria, comme en témoigne le fait que les membres du personnel doivent vingt-sept ( 27) mois de salaire et refus des effets financiers de la promotion depuis l’année 2008.

« Comme si cela ne suffisait pas, la direction retient plus de quarante (40) mois de cotisations syndicales avec l’intention d’étouffer les syndicats du Collège dans l’exercice de leurs fonctions de surveillance des activités du prévôt.

« Il est épouvantable que le prévôt, comme nous l’avons publiquement décrié récemment, déduise 5 à 10 % du salaire de chaque membre du personnel sur une base mensuelle sous prétexte de développement, tandis que 5 % supplémentaires sont déduits pour la tonte de l’herbe. Il est de notoriété publique que le prévôt a récemment averti le personnel de garder le silence contre son impunité ou de perdre son emploi.

«Nous avons vu à travers les bouffonneries du prévôt pour susciter l’intérêt du public au détriment de l’exactitude en utilisant les médias pour projeter le président du syndicat comme étant redondant.

«La question est de savoir si le prévôt a le pouvoir d’approuver et de réprouver simultanément une telle question d’établissement en s’appuyant sur les processus unilatéraux de sa propre volonté sans recourir au conseil d’administration, à tout livre blanc du gouvernement et / ou aux conditions de service applicables à Collèges d’éducation au Nigeria?

« Dans l’intérêt de l’ordre légal et de la paix industrielle, notre syndicat demande au gouvernement de l’État d’Abia de rappeler le prévôt à l’ordre et de lui demander d’annuler la décision. Nous espérons que cet appel sera entendu immédiatement, car nous n’hésiterons pas à poursuivre les actions appropriées en tant qu’organisme national ».

Avatar de Abedi Bakari