Akabogu s’engage à reproduire l’exploit du NYSC et à mettre fin à l’abus des fonds du NSITF – Nigéria

Le directeur général et chef de la direction du Nigeria Social Insurance Trust Fund (NSITF), le Dr Michael Akabogu, a exprimé sa détermination à s’acquitter de ses fonctions et responsabilités, ainsi qu’à veiller à ce que le Fonds soit élevé à un piédestal où il est à l’abri de toutes les formes de corruption.

Il a révélé que son objectif était d’ancrer l’efficience et l’efficacité dans les opérations du Fonds tout en ajoutant qu’il ne serait pas dissuadé par ce qu’il a décrit comme des articles parrainés par des personnes qui recherchent des échappatoires pour le faire démissionner en raison de ses efforts pour bloquer et mettre fin à la mauvaise gestion des fonds du NSITF.

Dans un communiqué de presse mis à la disposition des journalistes à Abuja, Akabogu a laissé entendre que les Nigérians seraient choqués le jour où il révélerait les raisons pour lesquelles ceux qu’il a qualifiés de « boucaniers » utilisent de fausses allégations sur le Service national de la jeunesse pour salir sa crédibilité.

Il a déclaré: «Ce qui se passe aujourd’hui, c’est que ces pillards boucaniers qui se présentent comme des entrepreneurs et leurs collaborateurs au sein du NSITF, qui sont amers qu’Akabogu se dresse sur leur chemin, cherchent désespérément à me soulager en scandalisant mon nom dans les médias afin que continuer le pillage.

Le Dr Akabogu a déclaré que son plus grand avantage est qu’ayant été membre du personnel de l’agence, il sait où se trouvent les problèmes, où se trouvent les lacunes et comment les combler.

« En 2021, le ministre du Travail et de l’Emploi, le sénateur Chris Ngige, m’a recommandé, ainsi que d’autres membres de l’équipe de direction actuelle, au président en tant qu’officiers capables de diriger le fonds, de le réformer et d’arrêter le pillage massif qui était devenu synonyme de NSITF.

« Notre plus grand avantage est qu’ayant fait partie du personnel de l’agence, nous savons où sont les problèmes, où se trouvent les lacunes et comment les combler.

« Je suis heureux d’avoir fidèlement rempli mes fonctions envers le NSITF conformément au mandat qui nous a été confié par M. le Président », a-t-il déclaré.

Avatar de Abedi Bakari